Networkers de côte d'ivoire avec Qnet,vous êtes dans un business d'avenir et avec le e-business de Qnet l'avenir nous appartient car nous sommes plus de 30 000,c'est donc dire que c'est plus de 30 000 achats via internet qui ont été effectués sur environ 03 ans que cette activité avec QNET existe en côte d'ivoire.vous n'êtes pas seul au monde car Qnet existe dans le monde entier.l'utilisation de ce support de transaction commerciale qu'est internet évolue d'année en année.vous en êtes les précurseurs,les vulgarisateurs dans votre pays,par vous votre pays mettra a jour son arsenal juridique,fiscal et économique sur le e-commerce,etant donné qu'il va constituer une source de dévise considérable pour l'Etat de côte d'ivoire;et par vous cette tendance va prendre une lancée formdable.ce type de support commercial est utilisé autant par les entreprises de vente classique comme par celle de marketing de réseau telle que QNET.

beaucoup de langues incultes se delient inutilement sur un metier qu'elles ne connaissent pas-le marketing de réseau-encore moins sur des supports commerciaux qu'elles soit ignorent ou alors dont elles n'en mésurent pas véritablement la puissance,le e-commerce,le e-business.

en effet c'est pour parler de la puissance et l'évolution croissante de ce support de commercialisation dans le monde en particulier, en France ,que je partage avec vous ces dernières statistiques de la fédération française de vente directe ou à distance sur ce secteur en plein essor.

source:http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/e-commerce-q2-2011-fevad/

 


© Andrea - Massimiani - Fotolia
Les dépenses en ligne sont en hausse de 19 % au deuxième trimestre 2011, tirées par le tourisme et la mode, affirme la Fevad. Les 40 sites leaders du secteur voient leur croissance se relever à 16 %.


Le montant des dépenses en ligne s'est élevé à 8,7 milliards d'euros au deuxième trimestre 2011, un chiffre en hausse de 19 % par rapport à la même période l'an dernier, estime la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

 

La progression sur un an de l'e-commerce se maintient donc particulièrement bien, puisque au second trimestre 2010 la croissance atteignait déjà 27 %, un niveau élevé marquant la sortie d'une année de ralentissement économique.

 

dans la prochaine information vous vous rendez une fois de plus que votre compagnie est à la pointe des secteur d'activiyé nouveaux et en expension.en effet Qnet au travers de sa branche QVI club et XCHANGEWORLD pratique le e-tourisme.voici celui de Qnet:


De bonnes nouvelles pour tous les amateurs de voyages autour du monde! Nous sommes heureux d'annoncer que le site du club QVI nouvelles en ligne, eNavigator, est désormais également disponible en sept langues - anglais, perse, arabe, turc, russe, français et indonésien!

Laissez-vous apporter à eNavigator une expérience de vie nouvelle et laissez-nous vous aider avec les dernières nouvelles, des promotions et mises à jour de QVI, Q-break, XchangeWorld, Bonvo, Wellness Centre Amezcua and Resorts Prana. N'oubliez pas de consulter le site régulièrement pour vous assurer de ne rien manquer!


http://www.qlstyle.com/enavigator/f/

 

 


or vous le verrez le e-tourisme est en expension dans le monde et en europe comme l'atteste ces statistiques.


Conçu par la Fevad pour estimer la croissance de l'e-commerce à périmètre constant, sans prendre en compte les créations de nouveaux sites, le panel "iCE 40" englobe 40 sites marchands leaders de leur secteur, qui représentent environ 33 % du chiffre d'affaires de l'e-commerce. Au deuxième trimestre 2011, leur croissance est en moyenne de 16 %, ceci dans un contexte de consommation ralentie: le commerce de détail ne progresse que de 2,2% sur la période, d'après la Banque de France. Au premier trimestre 2011, la croissance des ventes en ligne du panel n'était que de 11 %.


"La croissance a profité particulièrement au secteur du textile et de la mode, dont les ventes en ligne en hausse de 17 % ont retrouvé leur niveau de progression de 2008", analyse Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Le secteur bénéficie en particulier d'un démarrage des soldes d'été dès le deuxième trimestre, le 22 juin 2011. En 2010, elles avaient débuté le 30 juin et avaient en grande partie été comptabilisées dans le troisième trimestre de l'année. "Alors qu'on pensait que les soldes étaient plutôt un phénomène réservé aux magasins physiques, il apparaît nettement cette année qu'elles sont dorénavant extrêmement suivies sur Internet", analyse Evelyne Chabalier, de l'Institut français de la mode.Désormais, 8,8 % du marché total de l'habillement est acheté sur Internet.

 

"L'e-tourisme est pour sa part en croissance de 20 %, ajoute Marc Lolivier : les e-voyagistes ont trouvé des solutions à une situation compliquée dans le secteur". La moins bonne performance est observée dans le secteur du BtoB, qui se contente au deuxième trimestre 2011 d'une croissance de 3 % de ses ventes en ligne.

 


La Fevad, qui en début d'année prévoyait une croissance de 22 % pour l'e-commerce en 2011, ramène cette estimation à 20 %. Cette année, le total des dépenses en ligne pourrait dépasser 37 milliards d'euros, pour atteindre 45 milliards en 2012.

 

  Estimation de la croissance globale du marché  
  Année 2008 / 2007 Année 2009 / 2008 Année 2010 / 2009 T2 2010 / 2009 T2 2011 / 2010  
  +28% +25% +24% +27% +19%  
  Source : Fevad, septembre 2011  
Croissance de l'e-commerce par secteur
Année 2008 / 2007 Année 2009 / 2008 Année 2010 / 2009 T2 2011 / 2010
Total panel iCE 40 16% 8% 15% 16%
B to C (hors e-tourisme) 13% 10% 11% 13%
- Produits techniques 9% 8% 10% 8%
- Textile / mode 15% 14% 8% 16%
E-tourisme 18% 7% 20% 16%
B to B 18% 0% 15% 5%
Source : Fevad, septembre 2011
projections sur 2011 du chiffre d'affaires de l'e-commerce
 
Projections sur 2011 du chiffre d'affaires de l'e-commerce © iCE / Fevad, septembre 2011
 
Retour à l'accueil